Rechercher

LA PRECARITE MENSTRUELLE

Qu'est-ce que la précarité menstruelle ?

Être en précarité menstruelle, c’est ne pas avoir accès aux fondamentaux pour gérer ses menstrues convenablement. On estime que +500 millions de femmes dans le monde sont concernées. La précarité menstruelle va au-delà de ne pas pouvoir s’acheter des protections hygiéniques. Être en précarité menstruelle, c’est évoluer dans un environnement :

  • Un accès limité – voire impossible – aux produits d’hygiène et de santé menstruelle (protections hygiéniques, savon, antidouleurs, etc.)

  • Un manque d’accès à des installations sanitaires appropriées, que ce soit à domicile ou à l’extérieur (eau salubre, latrine sécurisée et propre, etc.)

  • Des normes sociales ne garantissant pas leur bien-être et leur liberté d’action en période de menstrues (désinformation, exclusion, isolement, etc.).

La précarité menstruelle peut être plus ou moins sévère en fonction du nombre de fondamentaux qui manquent dans l’environnement de la personne menstruée.


Quelles sont les conséquences de la précarité menstruelle ?

Dans une situation de précarité menstruelle, nombreuses sont les filles et les femmes qui recourent à des pratiques néfastes pour leur santé (ex.: réutilisation des serviettes jetables, stockage des tissus mouillées sous les matelas, etc.), qui sont limitées dans leur participation scolaire ou la pratique de leurs activités génératrices de revenus, qui éprouvent des niveaux élevés d’anxiété, et/ou qui recourent à des mesures désespérées (ex.: sexe transactionnel) pour obtenir le matériel de base (serviettes jetables).


Quels sont les impacts de la précarité menstruelle ?

La précarité menstruelle entrave la liberté de mouvement, pénalise les jeunes filles dans leur éducation et freine les femmes dans leurs activités économiques. Les personnes concernées vivent une souffrance psychologique (perte d’estime de soi, exclusion, etc.) et prennent des risques pour leur santé.

Une jeune fille sur 10 ne vas pas à l’école chaque mois pendant ses règles. Cet absentéisme chronique entraine du décrochage scolaire et représente une cause majeure de déscolarisation.


38 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout